Un petit guide du triolisme

Un petit guide du triolisme

par Guest

le 7 sept. 2021

De nombreux couples abordent le sujet de l’amour à trois et se demandent si ça leur plairait, mais c’est une tout autre chose de décider de le faire pour de vrai.

abriefguidetothreesomes_blog340x340

Mon petit ami et moi avons fini par avoir cette conversation après notre premier plan à trois (que nous n’avions pas prévu, mais une chose en a entraîné une autre et… c’est arrivé).

Quelques mois plus tard, nous avons rencontré notre petite amie et depuis, nous nous sommes énormément amusés en expérimentant de nouvelles pratiques et positions, et nous avons connu aussi l’inévitable question du matin : « à qui le tour de faire le café ? »

Après cette petite mise en contexte, voici un guide pour découvrir tout ce que vous devez savoir sur le triolisme : comment en parler avec votre partenaire, les points importants à observer pour passer le moment le plus agréable possible, sans oublier les meilleures positions et techniques.

Commencez par une discussion à cœur ouvert

Si l’idée d’ébats à trois vous intéresse, je vous conseille de réserver une ou deux heures en tête à tête avec votre partenaire, pour en discuter et déterminer si c’est une expérience que vous aimeriez faire ensemble.

L’inquiétude la plus courante est que cette pratique crée des tensions et de la jalousie, ou qu’elle puisse mettre en péril votre relation amoureuse. Prenez le temps d’exprimer ces craintes et de vous rassurer mutuellement. Cependant, si à l’issue de la conversation l’un·e d’entre vous estime que ce serait néfaste pour votre couple, n’insistez pas. Pousser votre partenaire à faire une chose dont il ou elle n’a pas envie risquerait de nuire davantage à votre relation qu’un plan à trois.

Si vous êtes deux à désirer inviter un·e troisième partenaire dans votre lit, discutez du genre de personne que vous souhaiteriez inclure et de ce que vous aimeriez faire avec elle. Déterminez si vous vous sentez plus à l’aise avec quelqu’un que vous connaissez déjà ou si vous préférez créer un profil de couple sur un forum ou sur un site de rencontres, en expliquant votre recherche et vos attentes.

Évoquez également ensemble quelles pratiques sexuelles vous envisageriez avec une troisième personne. Il est important de respecter ces limites, même dans le feu de l’action, pour ne pas risquer des répercussions désagréables plus tard.

Une fois que vous avez trouvé la personne qui participera à vos galipettes, prenez le temps de faire sa connaissance, par exemple autour d’un verre ou d’un café. Apprenez-en un peu plus sur sa personnalité et ses goûts.

C’est aussi le moment idéal pour établir le cadre et les limites de cette relation, y compris quels genres de liens vous souhaitez conserver par la suite. Bien que votre couple passe en premier, n’oubliez pas que cette troisième personne a également des sentiments et qu’elle doit être traitée avec le même respect que votre moitié.

Le strict (pas tant que ça) nécessaire

Même si ça peut sembler barbant, vous assurer que les trois personnes sont préparées rendra l’expérience bien plus détendue et plaisante. Voici trois points à garder à l’esprit avant d’entrer dans le vif du sujet :

Goûts et préférences : Discutez à l’avance des actes sexuels que vous avez envie de pratiquer, des simples bisous au sexe anal, afin d’exprimer vos limites et vos désirs. Souvenez-vous que vous ne vous passerez un bon moment que si tout le monde s’amuse.

Protection : Oui, vous connaissez la musique, les préservatifs et tout le toutim. Avant de vous faire dépister et d’être assez à l’aise pour vous passer de protection, utilisez des préservatifs, des digues dentaires et des doigtiers différents avec chaque partenaire. Ça peut paraître fastidieux, mais c’est bien mieux que d’attraper une MST.

Sécurité : Les conditions médicales telles que l’asthme, l’épilepsie ou les allergies peuvent plomber l’ambiance et transformer le moment en une expérience effrayante si un·e partenaire a une crise pendant vos ébats. Le meilleur moyen pour que tout le monde s’amuse en sécurité est de mentionner à l’avance des situations qui pourraient survenir, et de parler des meilleures façons de réagir si ça arrive : pensez à garder vos traitements à portée de main, par exemple un inhalateur pour quelqu’un d’asthmatique. C’est super quand votre partenaire vous coupe le souffle, mais personne n’a envie d’étouffer…

De plus, avoir un stock de préservatifs sans latex est toujours une bonne idée. Il serait dommage de découvrir que l’un·e des partenaires est allergique au latex quand vous êtes en pleine action.

Les meilleures positions

Maintenant que tout le monde est prêt, c’est le moment de s’amuser. Si les plans à trois deviennent une pratique récurrente dans votre vie sexuelle, vous aurez envie de faire preuve de créativité en essayant de nouveaux accessoires et de nouvelles positions. Voici quelques-unes de mes positions préférées sélectionnées avec soin pour vous. Elles ont été testées au cours d’un trio homme-femme-femme, mais peuvent facilement être adaptées pour deux hommes et une femme ou pour des trios de même sexe.

La tour Eiffel :

On peut la considérer comme la position du missionnaire pour les trouples ; c’est la plus facile à réaliser et elle est idéale pour débuter.

Une personne se place à quatre pattes et se fait pénétrer en levrette, soit par l’homme, soit par la femme équipée d’un gode ceinture, tandis que le ou la troisième partenaire s’allonge devant la personne pénétrée. Grâce à cet angle, cette dernière peut stimuler le ou la troisième partenaire avec sa bouche.

Double chevauchée :

Une personne chevauche le visage de l’un·e des partenaires, pendant que la troisième pénètre la personne allongée.

Si les deux autres partenaires sont face à face, c’est la position idéale pour stimuler la poitrine, pour s’embrasser et explorer d’autres interactions.

La guirlande :

Cette position est simple et basique, mais incontournable. Trouvez une position confortable dans laquelle chaque partenaire est en mesure de stimuler et d’être stimulé·e oralement.

Comme je l’ai mentionné plus haut, pensez à utiliser une protection différente avec chaque partenaire. Les lubrifiants parfumés peuvent également rendre l’expérience plus intense et procurer de nouvelles sensations.

Les deux positions suivantes sont un peu plus compliquées à réaliser, aussi je ne les conseillerais pas pour une première expérience à trois. Mais si vous avez envie d’essayer, foncez ! Elles peuvent se révéler très gratifiantes.

Le sandwich :

Une personne s’allonge sur le dos au-dessus d’un·e partenaire ; la troisième personne s’agenouille devant les deux et peut ainsi pénétrer l’un·e comme l’autre.

Cette position ajoute de la variété, permet de changer de partenaire et d’incorporer un élément de surprise. De plus, la troisième personne peut procurer du plaisir à celui ou celle qui n’est pas pénétré·e avec ses mains ou un jouet.

Double pénétration :

Cette position, qui demande une certaine préparation, est plus adaptée à un trio homme-femme-femme. Ne vous précipitez jamais avec le sexe anal ; progressez pas à pas, utilisez beaucoup de lubrifiant anal et échauffez-vous progressivement avec les jouets anaux de votre choix.

Une fois que tout le monde se sent en confiance, la femme chevauche son partenaire en amazone pendant que la troisième personne la sodomise. Si vous vous initiez au sexe anal avec un gode ceinture, commencez par un accessoire de petite taille : par exemple, un gode unisexe de 13 cm.

Pour procurer encore plus de plaisir à la personne qui porte la ceinture, vous pourriez ajouter un mini vibromasseur derrière le harnais pour assurer une stimulation clitoridienne.

Et voilà, un petit guide sur les expériences à trois. Mais vous savez ce que je préfère dans le triolisme ? Le grand câlin général après le sexe, se demander « mais à qui est la main sur ma jambe ? » et les barres de rire en se remémorant qui fait des grimaces impossibles ou des bruits étranges pendant l’orgasme, sans parler de nombreux autres moments sensuels étonnants comme merveilleux.

Lizi est étudiante en sociologie à l’université de Northumbria, et une blogueuse active sous le nom de « Some Angry Northern B*tch ». Lorsqu’elle ne partage pas des moments tendres avec ses deux partenaires, elle câline son hérisson apprivoisé, Stormageddon.

Guest

Écrit par Guest.

Publié initialement le 7 sept. 2021. Mis à jour le 7 sept. 2021
Partager